Maman, la prison n'est jamais forte pour m'empêcher de t'aimer, ni les souvenirs plus amers pour effacer tes traces sur mon cœur.
Tu es l'univers de mon existence, créé à l'image de mes pensées.
Tu es l'ombre de mon paradis virtuel ; la où coule mon amour à grand flot.
C'est dans ta poitrine tendre et velue, que je vus s'épanouir mon enfance.
Tu as façonné mon être et m'a créé, mes souvenirs portent tes empreintes.
Nul ne peut égaler ton amour envers moi, à part Dieu au ciel.
Je t'aime maman Madeleine Yowa.

Joseph Usher Musawu - Usher Musawu, Amour maternel

Commentaires

  • Pas encore de commentaire

Commenter

PARTAGER sur les réseaux sociaux