La fin d'une vie. C'est comme lire un livre à la tombée du jour. On continue de lire, sans s'apercevoir que la clarté décline, et puis soudain, alors qu'on marque une brève pause, on constate que la lumière a disparu. Il fait bien noir et, baissant de nouveau les yeux vers le livre, on ne voit plus rien et la page est vide de sens.

PARTAGER sur les réseaux sociaux

Partagez ce tableau sur Pinterest

Partager cette image sur Facebook

Page blanche

Commentaires

  • Pas encore de commentaire

Commenter