Celui qui ne peut éprouver ni étonnement ni surprise est pour ainsi dire mort. Ses yeux sont éteints.

PARTAGER sur les réseaux sociaux

Partagez ce tableau sur Pinterest

Partager cette image sur Facebook

Surprise !

Commentaires

  • A l'âge où ses petits camarades jouaient avec leur cerceau, Einstein, lui, jouait avec son cerveau (Marc Escayrol)

Commenter